P1050343

Un mois de janvier très arrosé, des pluies sans discontinuité pendant près de 48h sur le Sud-Ouest et ce sont des crues généralisées à la plupart des cours d'eau du bassin de la Garonne et de l'Adour qui sont observées. On observe une accalmie des précipitations depuis samedi soir mais de nouvelles pluies sont attendues dès dimanche soir sur la région.


La vigilance météo

MF_2014-0124-06h

MF_2014-0124-10h

MF_2014-0124-16h

MF_2014-0125-10h

MF_2014-0125-16h

MF_2014-0128-06h

MF_2014-0128-16h

MF_2014-0129-06h

MF_2014-0129-10h

MF_2014-0129-16h

MF_2014-0129-16h

MF_2014-0130-06h

MF_2014-0130-10h

Les sols sont gorgés d'eau après des précipitations fréquentes depuis maintenant plus d'un mois.

La situation est à suivre de très près car elle est assez similaire avec celles de décembre 1981 et février 1952 : à savoir des sols bien humides et des précipitations marquées sur plusieurs jours. Ces deux dates correspondent aux dernières très grosses crues sur le bassin de l'Adour : Adour moyen du Gers aux Landes, Midouze, gaves moyen et aval. A défaut d'atteindre ces niveaux exceptionnels, il faut s'attendre dans les prochaines heures et jours à des crues fortes à très fortes sur le bassin de l'Adour mis en vigilance orange par vigicrues. Verra-t-on une vigilance rouge comme en Bretagne fin 2013 ?

Le bassin de la Garonne à Toulouse est pour l'instant moins touché car la neige est tombée à assez basse altitude (~ 1500 m) et son affluent l'Ariège a été moins arrosé. La hauteur au pont-neuf de Toulouse a atteint 3,80 m, soit moins que fin mai 2013 et plus de 50 cm de moins que la crue marquante de juin 2000. A l'aval de Toulouse, les apports successifs des affluents gascons aggraveront la situation. Aggravation qui sera modérée car le Tarn ne roule pas des volumes énormes, gonflé seulement par l'Aveyron en crue de saison.


La vigilance crue.

vigilance orange vendredi 24 janvier à 10h sur les cours d'eau gascons affluents de rive gauche de la Garonne, l'amont du bassin de l'Adour, les gaves pyrénéens et 2 affluents de la Garonne. La vigilance orange sera étendue à 16h à la quasi-intégralité des cours d'eau d'un petit quart sud-ouest.

VGC_2014-0123-16h VGC_2014-0124-10h

VGC_2014-0124-16h VGC_2014-0125-10h

VGC_2014-0125-16h VGC_2014-0126-16h

VGC_2014-0201-10h VGC_2014-0203-16h VGC_2014-0204-10h VGC_2014-0205-10h VGC_2014-0205-16h

 


Quelques photos de la Save à la limite du Gers et de la Haute-Garonne, sur la RN524, les RD 

Segoufielle-RN524

photo1b

La RN542, route de l'itinéraire à grand gabarit (IGG) empruntée par les convois  amenant les morceaux de l'A380 à l'usine de montage de Colomiers. Un convoi doit passer dans la nuit de mercredi 29 à jeudi 30 janvier.

 Pont_Save-RN524-amont

photo2b

Sur la même route près de l'ancien moulin de Ségoufielle, la Save en amont (ci-dessus) et en aval (ci-dessous) du pont construit spécialement pour l'IGG. On voit l'ancien pont avec une station de mesure (le tube à droite). La hauteur d'eau à l'échelle était de 3,60 m lors de mon passage à 13h30.

Pont_SAve-RN524

photo3b

A l'entrée de L'Isle-Jourdain, sur la RD654 qui longe le lac, on trouve des installations sportives à gauche de la route.

 

D654-photo1

photo4b

D654-photo2

photo5b

En empruntant la RD924 en direction du centre de la cité gersoise, on trouve sur la droite la cabane du paintball estival. Elle baigne dans l'eau en cet hiver 2014.

D924-paintball

photo6b

Sous le pont de Garigliano, il ne reste plus beaucoup de place sous les arches que la Save a presque entièrement rempli. La hauteur à l'échelle est de 6,10m à 14h. En aval du pont, la différence est frappante entre une situation d'étiage estival et la situation de ce 25 janvier 2014.

D924-pont-Save

photo7b

Pour s'échapper de la cité gersoise, on emprunterait bien la RD634 pour rejoindre la RN124. Mais la Save en a décidé autrement

D634

photo8b

D634-zoom

photo9b


La crue des cours d'eau gascons

Save, Gimone, Arrats, Gers et Baïse sont les affluents gascons de la Garonne. Ils prennent tous leur source sur le plateau du Lannemezan à quelques km de distance. Les terrains sont plutôt imperméables favorisant le ruissellement lors des pluies. Si la pente des cours d'eau est faible, celle des versants est bien plus forte, dépassant allégrement plusieurs dizaines de %. Qui plus est, ces versants sont majoritairement cultivés et dans le sens de la pente, ce qui favorise le ruissellement, encore plus quand les terrains sont nus (attente des cultures estivales que sont le tournesol et le maïs) ou avec une végétation rase (céréales de printemps). Leur cours est orienté sud-nord et ils rejoignent la Garonne entre Grenade-sur-Garonne (pour la Save) et Buzet-sur-Baïse (pour la Baïse). A eux cinq, les affluents gascons draînent près de 6 000 km², soit 15% du bassin de la Garonne avant sa confluence avec le Lot.

En janvier 2013, les cours d'eau étaient en crue après un épisode pluvio-neigeux.

Fin mai et début juin 2013, un bel épisode pluvieux faisant suite à un printemps très pluvieux provoquait une nouvelle crue : sur le bassin de la Baïse, elle était généralement moins forte qu'en janvier. Sur les autres bassins, on observait des hauteurs d'eau aux stations de mesures en rivières plus fortes jusqu'à 30 cm.

En janvier 2014, on observe des hauteurs d'eau (bien) supérieures à janvier 2013.

  • Baïse : Trie (+ 90 cm), Mirande (+ 1 m), St-Jean-Poutge (+ 65 cm), Condom (+ 50 cm), Nérac (+ 80 cm), Lavardac (+ 2 m)
  • Auloue : Castera-Verduzan (- 60 cm)
  • Osse : Montesquiou (~), Vic-Fezansac (+ 10 cm)
  • Gers : Masseube (+ 25 cm), Orbessan (+ 50 cm), Auch (+ 40 cm), Lectoure (+ 10 cm)
  • Arrats : Aubiet (~), Mauvezin (+ 15 cm)
  • Gimone : Tirent (~), Gimont (+ 15 cm), Beaumont (+ 40 cm)
  • Save et Gesse : Boulogne (+ 65 cm), L'Isle-en-Dodon (+ 1m), Lombez (+ 55 cm) et l'Isle-Jourdain (+ 30 cm)